Accueil du site Sciences & Nature
 

Les maladies et parasites de l’olivier
ImprimerVersion imprimable

Article publié le mercredi 16 mars 2005.


L’olivier peut tomber malade. Certains insectes attaquent les feuilles et les bourgeons. Pour protéger des maladies et des parasites de l’olivier, il existe des produits phytosanitaires.

La mouche de l’olivier pond à l’intérieur des olives. Les larves creusent des galeries dans la pulpe du fruit. On reconnaît l’olive piquée avec le trou laissé par la mouche quand elle pond.

(JPEG)
mouche de l’olivier

La teigne de l’olivier est un papillon gris argenté qui attaque la fleur, le fruit et les feuilles. Les larves réunissent les fleurs par groupe de dix à quinze et les entourent d’un fil de soie. Elles se transforment en chrysalide à l’intérieur.

(JPEG)
teigne de l’olivier

La cochenille noire de l’olivier produit une sécrétion favorisant le développement de la fumagine, un champignon noir qui recouvre l’écorce de l’arbre.

(JPEG)
cochenille

La psyle ou coton de l’olivier est une larve d’insecte qui produit une sécrétion floconneuse thypique.

L’œil de paon est un champignon qui tache les feuilles d’un dessin en forme d’œil de paon. Il provoque la chute des feuilles.

La verticiliose est un champignon qui vit sous la terre et pénètre par les racines dans l’arbre. Les branches sèchent à cause de la verticiliose. Il faut couper les branches malades car ce champignon peut tuer l’arbre.

La tuberculose frappe tous les organes de l’olivier.

-  Pour protéger notre oliveraie, nous devrons pulvériser de la bouillie bordelaise de mars à fin octobre, surveiller les arbres et les tailler régulièrement.

MARYNE, MANUELA, CLEMENTINE.

L’olivier a 2500 ans d’histoire





Imprimer Version imprimable

Forum de l'article